Et si on avait juste le droit de ne pas être au top tout le temps ?

Et si on avait le droit de ne pas être toujours au top ?

Ce matin j’échangeais des messages avec l’une d’entre vous, qui m’expliquait qu’elle traversait une période pas facile. Qu’elle avait l’impression d’être un aimant à problèmes, et qu’elle n’avait plus le courage de rien. Ça a résonné en moi car je traverse une période tout à fait semblable. Des problèmes perso, des soucis de santé, beaucoup beaucoup de travail… et la culpabilité de ne pas réussir sur tous les fronts.

Depuis plusieurs semaines (Okay, mois), je n’arrive plus à faire mon Miracle Morning. J’ai du mal à entretenir ma maison comme je le veux. Je ne fais pas autant de sport que je le voudrais/pourrais. Je n’arrive pas à écrire pour le blog. Je ressasse mes problèmes.

Je culpabilise énormément de ne pas être bien. Je passe mon temps à dire à mon mari “je suis trop faible pour craquer juste pour ça”, “tu crois que j’ai le droit de me plaindre là/d’être fatiguée, que c’est vraiment dur ce que je traverse ?”… Il me le répète sans cesse : “oui, tu as le droit d’être fatiguée. Tu as le droit de ne pas toujours assurée et d’avoir juste envie de prendre du recul et de te reposer”.

Et c’est ce que j’ai conseillé ce matin à la personne dont je parlais plus haut : plus de bienveillance envers soi-même. Je me suis sentie un peu hypocrite de balancer des conseils que je n’arrive même pas à suivre. Alors j’avais besoin de cet article pour exorciser : Oui, on a le droit de craquer. Oui on traverse tous des périodes plus difficiles que d’autres, et on ne peut être en permanence au top. Que le Miracle Morning, le sport, et l’organisation à la WonderWoman doivent être des sources d’épanouissement et de bien être, et non pas de stress ou de culpabilité.

Pour autant, je sais aussi qu’ils pourraient m’aider à aller mieux, alors j’essaie de les adapter à mon humeur actuel. Je me fixe des petits objectifs, bien en deçà de ce que je fais normalement. J’ai commencé par faire un level 10 life : j’y ai noté mes petits objectifs, mais aussi mes derniers succès sur chaque domaines, pour me redonner confiance.  Car je pense aussi qu’il m’appartient de me “bouger” et de ne pas m’enfermer dans la spirale du mal-être. Qu’on ai besoin d’un moment vraiment “off” je le comprend, mais il faut à un moment relever la tête, il n’y a personne d’autre pour le faire pour nous.

Mais que tout doit être fait dans la bienveillance.

Il est important pour moi de vous écrire cet article. Ce blog peut laisser penser que je prépare un mode d’emploi pour être WonderWoman, mais pourtant non, ce n’est pas du tout mon but. Mon but c’est de nous aider, vous, mes lectrices, mais moi aussi, à être bien dans nos baskets. Et même si on cherche en permanence à construire une vie belle et épanouissante, personne n’est à l’abri des coups durs de la vie, d’une période de stress ou de fatigue. Alors même si ce n’est pas facile de venir me livrer comme ça ici aujourd’hui (je viens de réécrire cet article 20 fois :)), je pense que c’est essentiel.

Bienveillance et petits cœurs sur vous 🙂

“La vie est très intéressante. Certaines de tes plus grandes douleurs deviennent tes plus grandes forces.” – Inconnu

 

 

21 réflexions sur “Et si on avait juste le droit de ne pas être au top tout le temps ?”

  1. Coucou 😉 je suis d’accord avec toi se redonner des petits objectifs parce qu’on a effectivement le droit à des moments off, ce qui est important c’est que ces moments off ne durent pas. Mais pourtant je me demande quand même est ce que ce n’est pas en se fixant des objectifs si petits soient ils que nous culpabilisons de nos mauvaises périodes, de ne pas être au top? Est ce que nous ne devrions pas simplement profiter d’un moment ou simplement d’un petit plaisir, comme je fais actuellement (prendre mon petit déjeuner près des roses achetées hier en les trouvant jolies dans mon magnifique vase chiné en brocante) et en tirer satisfaction en inspirant profondément pour faire entrer ce petit bonheur en nous? (Je vais certainement paraître bisounours 😅😅😅) .
    En tout cas merci pour ton article 😙😙😙

    1. Tu as tout à fait raison ! Il faut trouver la bonne balance entre te fixer des objectifs atteignables et ressourçant, et les objectifs qui vont au contraire augmenter ton mal être. Et surtout, les fixer au bon moment : ni trop tôt, ni trop tard. C’est difficile de donner des conseils là dessus, chacun le vit comme il le peut et comme il le veut.
      Moi je sais qu’à une autre période bien plus difficile de ma vie, le sport, le Miracle Morning et plein d’autres choses dont je parle ici, m’ont permis de remonter la pente. J’ai pas pu le faire en pleine période de turbulence bien sûr, et ce n’est même pas ce qui a permis ma “guérisson”, mais en tout cas c’est ce qui l’a accéléré 🙂

  2. Merci pour cet article!
    Nous avons effectivement tous des moments plus ou moins heureux, où nous avons envie de faire des choses et d’autres moins.
    Par exemple, je n’ai pas couru depuis avril et j’ai arrêté PetitBambou (la loose!!), je sais que ça me ferait du bien mais après mon échec à l’agreg (la course y était associée, j’écoutais des cours en courant, et je faisais de la méditation pour essayer de déstresser), j’avais besoin de faire autre chose.
    J’ai donc repensé notre appart, vendu des meubles, j’en ai acheté de nouveaux, fait de la peinture…
    Je sais aussi que chez moi, c’est souvent affaire de cycle. En septembre, j’ai bien l’intention de reprendre la course et je me suis remise à l’agreg 2018 aussi 😉. Je fonctionne beaucoup en “année scolaire”. Avec la rentrée, j’ai envie d’introduire des nouveautés : Flylady, minimalisme, petits pas vers le zéro déchet…
    Dans ces moments où ça va moins bien, je partage moins sur les réseaux, j’ai un peu tendance à me replier sur mon petit cocon, mais je sais que ça ne fait pas de moi une fille asociale pour autant 😉
    Il faut trouver comme tu le disais les sources d’inspiration qui vont donner envie de changer (groupes fb, lectures, des amis qui ont une initiative particulière et qui sont inspirants, ton blog!…). Le tout est affaire de timing et de dosage 😊
    Les vacances me semblent en tout cas propices à ce retour sur soi! Et si tu es si épuisée en ce moment, c’est tout simplement que tu as BESOIN de vacances pour décrocher et repartir de plus belle!
    Hauts les cœurs!

    1. Je suis 100% d’accord avec toi et j’ai oublié dans l’article, mais je trouve aussi qu’il y a des cycles et que certains sont plus propices que d’autres pour se rebooster et refixer ses objectifs. Clairement, on est pile au bon moment : grandes vacances + reprise à la rentrée.
      Je suis en vacances depuis ce soir, j’ai bien l’intention de prendre soin de moi et de travailler sur ma reprise pour me construire une année 2017-2018 du tonnerre ! 🙂

  3. sometimes time to wait … 🙂
    temps pour regarder, pour attendre, temps de rien … nécessaire tellement !
    s’ennuyer … pour … créer … autre chose parfois 🙂
    julie ! you’re great ! so keep cool, pena problem 🙂

  4. Et oui, je pense que c’est un peu cyclique. On a la patate, on fait pleins de projets, on est à fond et puis on se fatigue peut être un peu, on puise dans les réserves. On a ensuite besoin de se recentrer pour mieux repartir. En tout cas, c’est ce que je te souhaite.

    1. Merci pour cet adorable message Geekeette <3 C'est exactement pour ça que j'ai voulu faire ce blog, alors ton message me touche énormément !

  5. Bonjour , je suis a une période de ma vie de changement ,pas toujours facile à gérer mais j’ai confiance car je suis (assez !) forte et je crois en moi et à ce dont je suis capable et il faut avancer … un mode de vie sain , le sport , le yoga et la méditation m aident beaucoup … a bientôt peut-être

  6. Toujours agréable ce genre d’article car on se sent moins seule. Etre doux avec soi est quelque chose que j’apprends depuis peu. Et comme à chaque fois ce que l’on fait pour soi, on le fait aussi pour les autres… Alors bon courage à toi. et merci pour ces bonnes ondes !!

  7. Ping : {Blogs} 5 articles inspirants à découvrir de toute urgence !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Panier
Retour haut de page